This post is also available in: English (Anglais)

Je me souviens, étant plus jeune, que j’étais plutôt différent des enfants qui m’entouraient. Mon intérêt semblait être tourné vers les sentiments qu’un humain peut ressentir, et même ce qu’ils nous poussent à faire parfois. Je souhaitais comprendre, par le biais des émotions, le mécanisme de la vie. Tout me paraissait si simple lorsque je regardais mon entourage. Nous sommes petits, puis nous allons à l’école, on finit par acheter une voiture, une maison et on se trouve une femme pour partager de bons moments. Selon moi, tout cela n’avait pas de sens. De mon point de vue, j’apercevais beaucoup d’individus agir sans se poser la moindre question, tout naturellement parce que c’est comme ça et c’est tout. Cette mascarade m’apportait aucun sentiment réconfortant à un point où je voulais tout fuir. Je refusais de participer à cette triste réalité.

En me remémorant tous ces souvenirs passés, je compris l’utilité de ces états d’âme. Ils étaient nécessaires afin de rester dans un élan de curiosité toujours inassouvi. Plus je centrais mon attention sur les émotions, plus je souhaitais saisir l’essence de ceux-ci. C’est avec maturité que je perçois maintenant tout ce cheminement, autrefois brutal, devenir comme un reflet de mon inconscient. Si j’avais envie de découvrir ce fameux mécanisme, je devais avoir recours à ces sphères pour me poser les bonnes questions. Il aura fallu expérimenter cette souffrance pour vivre ces émotions et finir par les déchiffrer.

Plus mon parcours se cumulait, plus je réalisais que mes études tournaient autour de l’imperceptible. Je devais définir ma propre vision des choses et mes croyances. Je m’apercevais que plus je poussais ma curiosité à travers les enseignements qu’offrent aujourd’hui internet ou même les gens croisant votre chemin par tout hasard, je me devais de créer ma façon d’exercer ma spiritualité. Alors, mes recherches commençaient à devenir de plus en plus captivantes. Tout ce dont mon intérêt développait un niveau d’attirance, j’y effectuerais des analyses et je les mettrais en pratique. Comme le tirage de tarots qui s’est avéré être un puissant levier pour comprendre ce qui m’habitait, mais jamais autant que l’astrologie.

Un soir, mon petit frère me posa la question si j’avais connaissance de ce qu’était une carte du ciel. Comme tout bon sceptique, mon attention s’est tournée vers cette science avec d’innombrables interrogations. Puisque je ne possédais aucune réponse, j’approfondirais mes recherches à ce sujet. Plus mes études s’accentuaient, plus les révélations commençaient à devenir intenses. Elles faisaient ressurgir des évènements autrefois problématiques. Cependant, je pouvais y voir désormais des pistes d’interprétations plutôt qu’une souffrance incomprise. Je décortiquais chaque aspect de mon thème natal. Plus j’analysais cette carte et plus je pouvais apercevoir l’importance de certains de mes comportements.

Pour débuter, j’estime que l’univers possède sa matrice et je respire le même air que tout le reste des êtres de cette merveilleuse planète. Alors, moi aussi je suis la vie en quelque sorte. En admettant que cette corrélation affecte tous ceux qui partagent le même souffle, à ce moment-là nous fonctionnons de pair avec cet univers et ainsi, tout se doit d’avoir un sens ou du moins de servir à quelque chose. Comme je l’ai écrit plus tôt, je voulais me faire ma propre idée à ce sujet donc, rien de mieux qu’étudier cette science et d’en retenir ce qu’il me semblait intéressant. Jusqu’au jour où mes recherches m’avaient amené à voir un aspect d’un thème que l’on appelle le nœud nord. Il est défini comme étant le chemin d’incarnation d’une personne. Pas besoin de vous dire qu’avec tous mes questionnements, il méritait mon attention vers cette hypothèse des plus farfelues. En admettant que cette théorie fut vraie, tout le reste de mes traits venaient prendre une tournure bien différente.

Même avec mon esprit sceptique, mes doutes et ma volonté de trouver la faille à travers cette science, je ne peux pas nier l’existence du nœud nord et de voir l’importance et la cohérence que ce point amène à l’interprétation d’une carte du ciel. Pour vous mettre un peu en contexte, un thème natal comporte de bons et de mauvais aspects. Cependant, autant sur le positif ou le négatif d’une lecture de carte du ciel, je peux réaliser l’utilité des sphères plus difficiles à incarner comme nécessaire à l’aboutissement de mon chemin de vie. C’est à partir de ce moment que l’astrologie devient l’une des études me permettant de découvrir une facette de cette symbiose tant recherchée autrefois. Plus j’approfondis mon apprentissage, plus je comprends l’importance de chaque perspective de mon être. Plus j’évolue consciemment avec ce qui m’habite et plus je dois dire oui à la vie.

Pour moi, l’astrologie est l’une des pistes les plus incroyables qui m’ait été d’emprunter. De percevoir mon arrogance comme un aspect plus difficile à incarner, s’il est bien dosé, peut devenir simplement une crainte de ne pas être reconnue. Mon appétit de victoire peut être affecté dans plusieurs secteurs de ma vie, mais sans la lecture de mon thème, je peux utiliser l’arrogance comme seule façon d’exprimer ma soif de vaincre ou même encore, ma jalousie qui vient de mon désir d’investir la meilleure partit de moi-même dans un domaine et de ne pas en avoir le mérite. Alors, toute cette jalousie et cette arrogance proviennent en fait d’un simple besoin de reconnaissance absent pendant mon enfance. Ce manque d’être reconnue ce devait d’être inexistant, sinon, à quel point je serais devenu assez curieux pour poursuivre mes recherches.

Je peux vous dire que cette science guide et aide à faire des prises de conscience sur chacune des sphères d’une vie. L’astrologie, s’il est bien interprété, démêle soigneusement le chemin d’incarnation. Procurant soudainement des pistes de réalisation concrètes. Certains passages de mon existence furent très difficiles à avaler, mais trouvent leurs places à travers ce que je suis venue acquérir éclairant les endroits où mon attention se porte, qu’elle soit consciente ou inconsciente.

En résumé, je conseille cette science à tous ceux qui veulent obtenir des informations sur ce que votre moi profond amène sur votre voie. Sensibiliser l’humain sur les aspects de leur être intérieur. Si, pour comprendre le fonctionnement d’une ambiance qui demeure par une mémoire émotionnelle vous intrigue ou tout simplement avoir des confirmations sur certaines sphères de votre parcours comme : le travail, les amours, l’argent, les relations parents-enfants ou les besoins qui vous habitent l’astrologie devient un point de départ intéressant. Pour bien vous préparer à entendre ce que votre âme veut vous faire transcender, gardez l’esprit ouvert et laissez-vous baigner dans cet univers et je vous promets que vous en resterez surpris.

Phil Astrologue d’Astro Réno

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended Articles

X