This post is also available in: English (Anglais)

Partie 1 Les pièges et les mythes

Le tarot a eu depuis quelques années mauvaise presse, car beaucoup s’en sont servie pour prédire le futur et extirper de l’argent à des gens vulnérables. Il est donc temps de redorer son image et revenir dans le ici et maintenant plutôt que d’errer dans le futur. De plus en plus de jeunes s’intéressent à cet art divinatoire vieux de plus de 700 ans. Il est donc temps de lui refaire une belle jeunesse. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle j’écris ce blog. Trop de mythes des plus farfelus circulent à ce sujet.

L’un des pièges les plus couramment rencontré lorsque l’on débute dans ce monde, est celui d’être subjectif. De projeter sur les lames ce que vous voudriez qui arrive plutôt que la vérité. Le tarot devrait d’abord être un outil d’introspection personnelle, une sorte de miroir de notre âme et non pas une machine à répondre à notre place. Gardez en tête que nous détenons les réponses à chacune des questions qui nous concernent. Les lames (cartes) ne ferons qu’appuyer nos ressentis face à certaines situations. Une sorte de message de nos guides, nos anges, notre puissance supérieure peu importe le nom que vous lui avez donné. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir la réponse à une question, mais de ne pas vouloir l’entendre? Et bien le tarot, si vous êtes prêt, vous confirmera que vos ressentis sont bons. Combien de fois avez-vous déjà dit: j’aurais dû m’écouter.

Les questions du genre «vais-je gagner à la loterie?» «vais-je trouver l’amour?» et «est-ce le bon gars pour moi?» ne sont en aucun cas des questions à poser au tarot ou à tout autre forme de jeux divinatoire. Ironiquement ce sont là les questions les plus fréquemment demandées. Pourquoi ne devrions-nous pas poser ce genre de question? C’est simple, parce que si vous êtes dans le futur c’est qu’il y a quelque chose que vous ne voulez pas voir dans l’instant présent et c’est pourtant là qu’il faut chercher les réponses, car il est le seul moment sur lequel nous avons le pouvoir. Changer ces questions en trouvant une question qui ne répond pas par oui ou non. Vous verrez par ce simple exercice vous répondrez déjà à une partie de votre question. Exemple: changez «vais-je gagner à la loterie» par «l’argent est-il bon pour moi» ou «vais-je trouver trouver l’amour» par «que dois-je savoir sur mes relations amoureuses» et «est-ce le bon gars pour moi» par «quelle énergie nous uni?» sont là des questions qui nous amènent à nous interroger sur certains domaines de nos vies dans lesquels nous avons plus de difficulté à laisser circuler l’énergie. Personne ne consulte un médium par simple plaisir, il y toujours un besoin de savoir caché. Mais au fond, nous avons déjà toutes les réponses juste là devant nous parfois aveuglé par notre égo. Vous verrez le tarot vous le fera savoir n’ayez crainte!

Faut-il avoir des dons pour tirer le tarot? Nous avons tous le don de ressentir et percevoir les énergies subtiles, mais pour ce faire nous devons être connecté à notre âme (subconscient, Source Divine, Univers, Dieu, donnez-lui le nom que vous voulez, mais donnez lui un nom). Méditer et ce recentrer reste la meilleure méthode. Le rituel devrait être sacré, c’est un moment ou vous rencontrez votre âme ou celles d’un autre c’est donc un moment des plus privilégié, alors chérissez-le. Faites aller votre créativité pour créer votre propre rituel et inspirez-vous de ceux qui tirent et vous appelle. Alors oui, c’est un don, mais il se cache en chacun de nous. Le tarot n’est qu’une extensions matériel comme tous les autres outils divinatoires.

Comment choisir mon tarot? Écoutez-vous et faites-vous confiance. Celui qui vous est destiné vous fera vibrer comme s’il vous chuchotait quelque chose. Cela peut être seulement une carte ou une image. Certains mythes disaient que l’on devait le voler ou qu’il devait être un cadeau. Il n’en est rien, tout dépend de l’énergie que vous mettrez dedans. Notre tarot devrait nous faire vivre une sorte d’histoire d’amour. Je ne vous cache pas que les jeux les plus populaires comme le Rider Smith Wait Classic dessiné par Pamela Cohens à la fin des années 1800 ou le Tarot de Marseille développé au cours des années 1700, détiennent un taux vibratoire élevé puisque beaucoup d’âmes y sont connectées depuis toutes ces années. Plus il y a de gens connectés à un élément, plus la vibration est forte. Mais l’énergie de chaque lame reste, peu importe le jeu, le fou reste le fou qu’importe l’image.

Pour terminer croyez en vous et en vos capacités. Il n’y a pas de manière parfaite de tirer le tarot ni de l’interpréter. Il n’y a que ce en quoi vous croyez fermement et qui vous fais vibrer.

Ce blog est le premier d’une série de 6. Pour ne rien manquez inscrivez-vous à notre infolettre Divine.

Sindy
Cartomancienne
Et rêveuse plein temps d’un monde plus conscient.

Notre prochain sujet: Les cartes et leurs représentations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recommended Articles

X